Accueil / Amérique centrale et Caraïbes / Antilles néerlandaises / Antilles néerlandaises: reste l’un des plus grands empires commerciaux de l’histoire
Willemstad, Curaçao, Antilles néerlandaises. Author Chika Watanabe. Licensed under Creative Commons Attribution
Willemstad, Curaçao, Antilles néerlandaises. Author Chika Watanabe

Antilles néerlandaises: reste l’un des plus grands empires commerciaux de l’histoire

Les Antilles néerlandaises (Nederlandse Antillen) font partie des Petites Antilles dans la mer des Caraïbes et se composent de deux groupes d’îles éloignées les unes des autres presque de 1.000 km: Curaçao, Klein Curaçao, Bonaire et Klein Bonaire, situées juste au large des côtes du Vénézuéla (dans le passé l’île d’Aruba a également fait partie), et Saint-Eustache, Saba et Sint-Maarten/Saint-Martin (seule la partie sud de l’île est néerlandaise, le reste est français), situées au sud des îles Vierges et au nord-ouest de Saint-Christophe-et-Niévès. Les Antilles néerlandaises ont été dissoutes en 2010 et les îles, qui ont été une partie de celles-ci ont formé des États autonomes ou des Municipalités des Pays-Bas. La capitale a été la ville de Willemstad sur l’île de Curaçao.

L’île la plus grande et la plus importante des Antilles néerlandaises est Curaçao avec 444 km carrés. L’île est formée par une savane semi-aride et dans le nord-ouest se trouve le plus haut sommet: le Christoffelberg avec 375 mètres.

Carte des Antilles néerlandaises

Carte des Antilles néerlandaises

A 20 km au sud-est de Curaçao est une petite île inhabitée: Klein Curaçao. L’île de Bonaire avec 288 km carrés est située à l’est de Curaçao, disposant également de terres semi-arides. On y trouve de nombreux lacs d’eau salée et dans le nord se trouve le Mount Brandaris avec 240 mètres. Au milieu de la côte ouest de Bonaire à moins d’un km se trouve la petite île de Klein Bonaire avec 6 km².

Les trois autres îles Saint-Eustache avec 21 km², Saba avec 13 km² et Sint Maarten/Saint-Martin avec 34 km carrés pour la partie néerlandaise sont d’origine volcanique et riche en végétation. Ces îles sont plus élevées que le groupe insulaire de Curaçao. En effet à Sint Maarten se dresse à 414 mètres le Pic Paradis, qui est, cependant, du côté français de l’île. Saint-Eustache atteint 601 mètres par le Mont Mazinga et le petit Saba est essentiellement formé d’un pic volcanique unique: le Mont Scenery avec 877 mètres et est le plus haut sommet des Antilles néerlandaises.

L’économie de Curaçao et Bonaire est basée sur le tourisme, le raffinage du pétrole, l’agriculture comme le sisal, les agrumes et les aloès, ainsi que sur la production de spiritueux (Curaçao)) et les activités financières. Les autres îles sont principalement liées au tourisme et à l’agriculture comme la canne à sucre, le coton, les fruits et les pommes de terre.

Texte corrigé par Dietrich Köster

  • Superficie: 800 km²
  • Population: 183.000 (situation en 2005): Mulâtres (descendants d’Européens et d’Africains) 85%, autres 15%.
  • Capitale: Willemstad (Curaçao).
  • Langues officielles: Les langues officielles sont le néerlandais, l’anglais et le papiamento (langue créole formée par la fusion d’éléments espagnol, portugais, néerlandais, anglais et africain).
  • Religion: Chrétiens 92%: Catholiques 72% et Protestants 20%; Juifs 1%.
  • Monnaie: Florin des Antilles néerlandaises (ANG). A Sint-Maarten et à Bonaire on accepte aussi le dollar US (USD).
  • Fuseau horaire: UTC-4.
banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages