Accueil / Amérique du Sud / Brésil / Brésil: le moteur économique de l’Amérique latine
Chutes d'Iguazu, Brésil-Argentine. Author and Copyright Marco Ramerini
Chutes d'Iguazu, Brésil-Argentine. Author Marco Ramerini

Brésil: le moteur économique de l’Amérique latine

Le Brésil (República Federativa do Brasil/République fédérative du Brésil) est une république fédérale présidentielle. Il est situé entre l’équateur et le tropique du Capricorne. Le pays est baigné à l’est par l’océan Atlantique et est bordé au nord par le Vénézuéla, la Guyane ex-britannique, le Suriname et la Guyane française. A l’ouest il est bordé par la Colombie, le Pérou et la Bolivie et au sud par le Paraguay, l’Argentine et l’Uruguay. Les îles de Fernando de Noronha, l’atoll das Rocas, les roches de São Pedro et São Paulo, l’île de Trindade et les îlots Martim Vaz appartiennent au Brésil. Le Brésil est l’état le plus grand et le plus peuplé du sous-continent sud-américain. Il est le cinquième pays du monde par extension après la Russie, le Canada, la Chine et les États-Unis.

La capitale du Brésil, Brasilia, est située à l’intérieur du pays sur le plateau de Goiás à 1.150 mètres. En plus de la capitale les villes les plus importantes du Brésil sont: São Paulo – la métropole gigantesque et la ville la plus peuplée du pays et de l’Amérique du Sud – , Rio de Janeiro, Porto Alegre, Salvador, Belém, São Luís do Maranhão, Recife, Natal, Curitiba, Fortaleza, Belo Horizonte et Manaus. Le territoire du Brésil est formé de deux grandes régions naturelles. Vers le nord c’est la plaine amazonienne, ce qui correspond au bassin de l’Amazone, qui occupe environ les deux tiers de la surface du pays et est couvert par une forêt dense et impénétrable. Au nord du bassin de l’Amazone il y a les montagnes et les hauts plateaux de la Guyane et la Serra do Imeri le long de la frontière avec le Vénézuéla. Ici existe la plus haute montagne du Brésil le Pico da Neblina avec 2.994 m.

Carte du Brésil

Carte du Brésil

A l’extrême est du pays est le Sertão, une région de plateaux arides, qui s’étendent sur de nombreux états du nord-est du Brésil: Bahia, Sergipe, Alagoas, Pernambuco, Paraiba, Rio Grande do Norte, Ceará, Piauí et la partie nord de l’état de Minas Gerais. Au centre-est du pays on trouve une série de grands plateaux, dont les hauteurs varient entre 700 et 1.200 mètres. A l’est il y a le haut plateau du Brésil, incisé par de profondes vallées et traversé par plusieurs chaînes de montagnes telles que la Chapada Diamantina, la Serra do Espinhaço, la Serra de Mantiqueira et la Serra do Mar avec des montagnes ne dépassant pas 3.000 mètres comme les montagnes Pico da Bandeira avec 2.890 mètres et Agulhas Negras avec 2.787 m. Dans la zone centrale se trouve le vaste plateau du Mato Grosso, qui se compose de vastes prairies et de vastes zones boisées, qui tombent vers les basses terres amazoniennes. A l’ouest du Mato Grosso est le Pantanal, la plus grande zone humide du monde, une vaste plaine alluviale qui s’étend sur 150.000 km² à la frontiere du Brésil avec la Bolivie et le Paraguay.

Une grande partie du territoire brésilien est inclus dans les bassins de l’Amazone et du Rio de la Plata-Paraná. Le fleuve le plus important est l’Amazone avec une longueur de 6.400 km, soit le deuxième du monde après le Nil. Il coule d’ouest en est et se jette dans l’océan Atlantique après avoir traversé la forêt amazonienne. Son bassin de 7.050.000 km² est le plus grand du monde et couvre le territoire de cinq pays: le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Colombie et l’Équateur. De nombreux affluents sont importants comme le Rio Negro, le Rio Japurá, le Rio Putumayo, le Rio Purus, le Rio Madeira, le Rio Tapajós, le Rio Xingu et le Rio Tocantins. Parmi les autres rivières du pays il faut mentionner le Rio Paraná, le Rio São Francisco et le Rio Parnaíba. Le long de la frontière avec l’Argentine il y a les chutes les plus impressionnantes du monde. Ce sont les chutes d’Iguaçu avec plus de 270 chutes d’eau individuelles, qui descendent de hauteurs différentes. La hauteur maximale est de 90 mètres sur un front de 3 km.

Praia do Leão, Fernando de Noronha, Brésil. Author and Copyright Marco Ramerini

Praia do Leão, Fernando de Noronha, Brésil. Author Marco Ramerini

Le Brésil est un pays doté d’immenses ressources naturelles. L’agriculture est une des sources économiques importantes. On cultive le café – le Brésil étant le plus grand producteur mondial, la cultivation se trouvant principalement dans les états de São Paulo, Paraná, Espiritu Santo et Minas Gerais – , le cacao, le tabac, le coton, les bananes, les pommes de terre, les haricots, le sisal, la canne à sucre, le soja, les oranges, le maïs, les arachides, le riz, les fruits tropicaux, les raisins et le manioc. Le pays est riche en ressources minérales.

Le Brésil est parmi les plus grands producteurs du monde en ce qui concerne l’extraction du fer, du cristal de roche, du chrome, du mica, de l’étain, du zircon et du béryl. La production d’or, de manganèse, de diamants, de pierres précieuses comme eaux marines, améthyste et topaze, de nickel, de magnésite, de cassitérite, de bauxite, d’uranium, de titane, d’amiante, de phosphate, de tungstène et de manganèse est remarquable.

Les ressources forestières sont énormes. Le Brésil est parmi les principaux producteurs de bois de charpente du monde. Il produit de grandes quantités de bois précieux comme le cèdre, le bois de rose et le pin du Paraná. On extrait de la forêt même du caoutchouc (Hevea brasiliensis), de la cire carnauba, des plantes médicinales, des huiles végétales et de résine. La pêche de la crevette, des sardines et des langoustes est importante.

Catedrale da Sé, Olinda, Pernambuco, Brésil. Author and Copyright Marco Ramerini

Catedrale da Sé, Olinda, Pernambuco, Brésil. Author Marco Ramerini

L’élevage est largement répandu dans presque toutes les régions du pays, mais particulièrement pratiqué dans le sud du pays. Le cheptel bovin est entre les premiers du monde pour le nombre de têtes, mais il existe aussi l’élevage de moutons, de chèvres, de chevaux, de porcs et de volaille. Parmi les produits agricoles il faut mentionner surtout la viande, la laine et le lait.

Le potentiel hydroélectrique du pays est três important. Le Brésil est le troisième producteur d’hydro-électricité du monde après la Chine et le Canada. Il existe la centrale hydro-électrique l’Itaipu avec 14GW sur le fleuve Paraná, la plus grande centrale hydroélectrique du monde, et celle d’Ilha Solteira avec 3,4 GW toujours sur le Rio Paraná et celle de Tucurui avec 8,3 GW sur la rivière Tocantins.

Le Brésil avait récemment un développement industriel rapide, qui a conduit à un développement considérable dans le domaine des activités extractives reliées à l’industrie de l’acier. Il y aune industrie mécanique importante comme la production de voitures, d’avions et de machines agricoles. En outre il existe des industries alimentaires, liées à la transformation de produits agricoles, particulièrement des industries de transformation de viande, de fabrication de tissus et de tabac. Les industries ont leur plus grande concentration au sud-est du pays, en particulier dans les états de São Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte et Porto Alegre. Le tourisme est une ressource considérable.

Texte corrigé par Dietrich Köster

  • Superficie: 8.511.996 km²: terres arables 5,9%, prairies et pâturages 21,7%, forêt et buissons 57,3%, terres incultes et improductives 15,1%
  • Population: 183.800.000 (situation en 2007): européens 49% (portugais 10,5%, italiens 10,4%, espagnols 4,4%, allemands 3,5%); ensuite pardos (mulâtres et métis de descendance mixte européenne, africaine et amérindienne) 43%, africains 7%, asiatiques 0,5%, amérindiens 0,4%.
  • Capitale: Brasilia.
  • Langue officielle: La langue officielle est le portugais.
  • Religion: Catholiques 75%, Protestants 15%.
  • Monnaie: Réal (BRL)
  • Fuseau horaire: UTC-2/-4.
banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages