Accueil / Amérique du Sud / Chili / Cap Horn: L’endroit, où les eaux du Pacifique et de l’Atlantique se rencontrent
Cap Horn, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini.
Cap Horn, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini.

Cap Horn: L’endroit, où les eaux du Pacifique et de l’Atlantique se rencontrent

Cap Horn est situé dans l’archipel des îles Hermite au sud de la Terre de Feu. Le vrai Cap est sur l’île la plus méridionale de l’archipel: L’île Hornos. A cette hauteur les eaux de l’océan Atlantique et de l’océan Pacifique se rencontrent. Au-delà du cap Horn s’ouvre le passage de Drake, qui sépare l’Amérique du Sud de l’Antarctique, un continent, qui se trouve à 650 km plus au sud.

Cap Horn (Cabo de Hornos en castillan) est considéré comme le point le plus méridional du continent américain (55°58′48″S 067°17′21″W), bien que ce ne soit pas vrai, parce que le vrai point le plus méridional du continent américain est l’Islote Águila (56°32′16″S et 68°43′10″W), un petit rocher dans l’archipel de Diego Ramírez, qui est situé à 100 km au sud-ouest du Cap Horn.

Cap Horn a été découvert en janvier 1616 par les explorateurs néerlandais Isaac Le Maire et Willem Schouten. Cette région est célèbre pour le mauvais temps, les tempêtes et les intempéries. Le vent froid et fort est souvent dominé par des nuages sombres et orageux, qui sont des porteurs de pluie et de tempêtes. Ici la mer a souvent une apparence sombre et orageuse. Dans ce domaine le climat change brusquement et les vents sont généralement très forts et impétueux.

Le phare sur le cap Horn, Cap Horn, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini.

Le phare sur le cap Horn, Cap Horn, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini.

Cap Horn est un lieu mythique pour tous les navigateurs, fascinant et de défi constant. Navigant dans ces eaux, vous pouvez voir les pingouins, les phoques, les dauphins et les baleines. Cap Horn est le plus grand défi pour les navigateurs à la voile et est une zone infestée par les tempêtes et les naufrages. Il y a plusieurs facteurs, qui se combinent pour rendre le passage autour du cap Horn une des voies maritimes les plus dangereuses du monde: Les conditions de navigation sont très extrêmes, qui caractérisent les eaux de l’océan sur le passage au sud du Cap Horn avec sa latitude extrême.

Sur l’île il y a deux phares, une chapelle, des bâtiments et des monuments, qui commémorent les marins naufragés dans ces mers. Un autre monument représente un albatros en vol. La zone est protégée par le Parc National du Cabo de Hornos. Il s’agit d’une réserve de biosphère de l’ONUESC.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages