Ne ratez pas
Accueil / Amérique du Nord / États-Unis / Carnet de voyage en Arizona et dans l’Utah : le Bryce Canyon
Bryce Canyon National Park, Utah, États-Unis. Auteur US NPS. No Copyright
Bryce Canyon National Park, Utah, États-Unis. Auteur US NPS

Carnet de voyage en Arizona et dans l’Utah : le Bryce Canyon

<—- DE MOAB AU BRYCE CANYON

Jour 8 : Parc national du Bryce Canyon – 8 mai, beau temps, mais venteux

Réveil ce matin à 6 h 30 ! On a sommeil ! Nous prenons le petit déjeuner à 7 h 00, puis la voiture nous emmène au Sunset Point afin de commencer notre randonnée dans le Bryce Canyon. Nous suivons les pistes Navajo Loop Trail Trail et Queen’s Gardens Trail. Le soleil a fini par apparaître, c’est une superbe journée.

Nous descendons dans le canyon et nous sommes comme au pays des merveilles : les premières choses que nous voyons sont les énormes parois orange et les grands arbres. Compte tenu de l’heure, nous sommes les seuls sur le sentier, et nous restons bouche bée devant un petit lièvre qui n’a absolument pas peur de nous. Le canyon abrite également de nombreuses espèces d’écureuils.

Vues de près et de bas en haut, les aiguilles du BryceCanyon sont vraiment fantastiques. Le contraste entre le blanc orangé des rochers et le ciel bleu azur ressort. On dirait les châteaux de sable que l’on construit sur la plage avec du sable humide quand on est petit ! Je suis vraiment heureux d’avoir suivi cet itinéraire, car il est impossible d’imaginer autant de merveilles panoramiques. Le sentier est relativement facile et se fait en 2 à 3 heures.

Après la randonnée, nous faisons une halte à l’office de tourisme où nous nous rendons pour obtenir des informations sur la prochaine étape que nous voulons aborder : Grosvenor Arch, une arche naturelle en dehors du parc.

Bryce Canyon National Park, Utah, États-Unis. Auteur US NPS. No Copyright...

Bryce Canyon National Park, Utah, États-Unis. Auteur US NPS

Cette arche que nous voulons visiter est une double arche très pittoresque, mais elle présente un inconvénient : elle se trouve dans un endroit isolé et pour l’atteindre, il faut rouler sur environ 18 kilomètres de chemin de terre et passer à gué un petit cours d’eau (heureusement sec). Pour atteindre l’arche, il faut compter une trentaine de minutes (1 heure aller/retour) à travers le paysage du Kodachrome Basin et des troupeaux de vaches.

Sur le chemin retour de la Grosvenor Arch, nous visitons le Kodachrome Basin qui n’est pas très grand par rapport aux autres vallées que nous avons vues ces derniers jours. Toutefois, si nous avions une telle vallée en Italie, ce serait un spectacle incroyable, même si nous avons beaucoup d’autres sites dignes d’intérêt en Italie. La beauté des parcs américains réside dans leur organisation, que ce soit aussi dans des endroits isolés et peu fréquentés comme la Grosvenor Arch. En effet, même dans ce site, nous avons trouvé des toilettes (très spartiates, mais il y en avait !), une petite cabane d’un mètre par un mètre, avec une poubelle, des couvertures, un grill pour cuire la viande, des tables et des bancs. Une autre chose étrange en Amérique, c’est que sur toutes les routes, on voit souvent sur des panneaux à qui leur nettoyage a été attribué (les scouts, une association ou des citoyens, etc.). Nous avons en effet compris que ce sont des groupes spécifiques qui gèrent le nettoyage des tronçons de route.

Nuit: Best Western Ruby’s Inn, Bryce Canyon

DU BRYCE CANYON À LAS VEGAS —->

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages