Accueil / Asie / Istamboul: le point de rencontre entre l’orient et l’occident
Hagia-Sophia, Istanbul, Turquie. Auteur Robster1983. No Copyright
Hagia-Sophia, Istanbul, Turquie. Auteur Robster1983

Istamboul: le point de rencontre entre l’orient et l’occident

Istamboul est la plus grande ville de la Turquie, le principal centre économique et culturel du pays, ainsi que la ville la plus peuplée et la principale destination touristique. En raison de sa position géographique et de son histoire Istamboul est un point de rencontre entre l’orient et l’occident. La ville est située le long du Bosphore et s’étend sur les deux rives du détroit. L’ancienne ville a son cœur sur le côté européen, alors que les banlieues modernes s’étendent pour la plupart sur la rive de l’Asie Mineure.

Istamboul a été fondée par les grecs au VIIe siècle avant J.-C. sous le nom de Byzance sur le promontoire entre la Corne d’Or et la mer de Marmara. La ville, située dans une position stratégique, a connu une croissance rapide tant à l’époque grecque qu’à l’époque romaine. Pendant le règne de l’empereur romain Constantin en 330 après J.-C. elle est devenue la capitale de l’Empire romain, changeant son nom par Constantinople. En cette période elle a été embellie de somptueux palais et entourée par de puissants remparts.

En 395 après J.-C. avec la division de l’Empire romain Constantinople devint la capitale de l’Empire romain d’orient, connu sous le nom de l’Empire byzantin et elle demeura la capitale pendant plus de mille ans (395-1204 et 1261-1453). Entre 1204 et 1261 à la suite de la quatrième croisade la ville était la capitale de l’Empire latin. Le 29 mai 1453 après un siège de huit semaines Constantinople tomba dans les mains des troupes du sultan ottoman Mehmed II, devenant sous le nom d’Istamboul la capitale de l’Empire ottoman.

Mosquée Bleue (Sultanahmet Camii), Istanbul, Turquie. Auteur Benh LIEU SONG. Licenza Creative Commons Attribuzione-Condividi allo stesso modo 3.0 unported

Mosquée Bleue (Sultanahmet Camii), Istanbul, Turquie. Auteur Benh LIEU SONG

Métropole moderne et capitale commerciale de la Turquie, Istamboul était autrefois le centre de certains des empires entre les plus importants de l’histoire: l’Empire byzantin et l’Empire ottoman. Passée dans l’histoire d’abord comme Byzance et plus tard comme Constantinople elle a pris son nom actuel d’Istamboul avec la conquête turco-ottomane islamique de 1453.

La ville actuelle peut être divisée en trois parties distinctes: La partie ancienne de la ville est située sur le promontoire entre la Corne d’Or et la mer de Marmara, tandis qu’entre la Corne d’Or et le Bosphore se trouve le quartier moderne de Beyoglu et sur la rive de l’Asie Mineure existe la banlieue commerciale d’Üskudar (Scutari).

La ville a des beaux restes de son passé antique: Parmi les églises, les mosquées, les châteaux et les palais les plus spectaculaires nous trouvons la cathédrale de Sainte-Sophie, le merveilleux palais de Topkapi, où résidaient les sultans ottomans, la mosquée de Soliman le Magnifique, la mosquée de Rustem Pasa, la Mosquée Bleue, l’église Kahriye Camii – célèbre pour ses mosaïques – et les châteaux de Anadolu et de Rumeli. Parmi les nombreux musées à visiter il y a le Musée du sérail (Topkapi), le Musée archéologique, le Musée de la mosaïque et le Musée de l’ancien Orient.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages