Accueil / Afrique / Tanzanie / Zanzibar: L’île aux clous de girofle
Zanzibar, Tanzanie. Auteur Jonathan Stonehouse. Licensed under Creative Commons Attribution
Zanzibar, Tanzanie. Auteur Jonathan Stonehouse.

Zanzibar: L’île aux clous de girofle

L’île de Zanzibar, également connue sous le nom de Unguja, est la plus grande île de l’archipel du même nom, qui est formé aussi par les deux autres grandes îles de Pemba et Mafia et des dizaines de petites îles. Zanzibar est situé dans les eaux de l’océan Indien à une distance de la côte de la Tanzanie, qui est de 35 km sur le point le plus proche du continent africain. L’île couvre une superficie de 1.666 kilomètres carrés et est habitée par environ neuf cent mille personnes. L’île, située à environ 40 km au nord-est de Dar es-Salaam, est disposée parallèlement à la côte africaine et s’étend sur environ 85 km du nord au sud et à son point le plus large est de 30 km. Zanzibar est une île plate et son point le plus haut ne dépasse pas 200 mètres de hauteur.

Zanzibar était autrefois un important centre commercial pour le commerce de l’ivoire, les clous de girofle et la traite des esclaves. Au XIe siècle les arabes entretenaient des relations commerciales avec l’île et ils ont fondés des colonies le long de la côte est-africaine. Avec l’arrivée des portugais en 1499 l’île de Zanzibar faisait aussi partie de leurs routes commerciales. Les portugais se limitaient à contrôler le commerce de l’île, mais ils n’ont pas occupés Zanzibar militairement.

Dans les années, qui ont suivis, les portugais contrôlaient le commerce de leur forteresse de Mombaça, le Fort Jésus de Mombaça, construit en 1593. Ce ne fut qu’en 1698 avec la perte de Mombaça, conquis par les omanais après un long siège, qui a duré près de trois ans, que le contrôle portugais de Zanzibar a pris fin. Zanzibar était alors pendant 200 ans un des grands centres de l’Empire omanais et devint la capitale d’Oman en 1840. En 1890 Zanzibar est devenu un protectorat britannique, qui n’a pris fin qu’avec l’indépendance en 1963.

Zanzibar, Tanzanie. Auteur TKnoxB.

Zanzibar est maintenant un arc en ciel de l’humanité, dominé par la religion islamique et la langue swahilie, où vous voyez l’influence des cultures, des traditions, des races d’Afrique, d’Asie et d’Europe. Bien connu dans les temps anciens comme l’île aux clous de girofle, on cultive encore de nos jours les clous de girofle, la cannelle, la muscade, la vanille, le cardamome, le gingembre, le safran et le poivre.

En ce qui concerne le tourisme, Zanzibar est connu pour sa mer et ses plages. L’île se caractérise par une longue série de plages de sable blanc, décorées avec des palmiers, et la mer cristalline. Dans les eaux chaudes de l’île vous avez d’excellentes occasions de pratiquer la plongée en apnée, la plongée, la pêche en haute mer et des sports nautiques. Les visiteurs les plus exigeants seront attirés par la couleur de la population, par leur travail, les enfants, les maisons modestes et par les pêcheurs réparant leurs filets et par les vêtements colorés des femmes. Parmi les activités principales pratiquées par la population il y a la pêche, l’agriculture et l’artisanat, tandis que quelques femmes s’occupent de la collecte d’algues.

Le centre historique de la ville de Zanzibar, appelé «Stone Town», avec ses rues étroites et sinueuses, ses portails sculptés, ses balcons en bois, ses marchés animés et ses bazars colorés, est une autre occasion intéressante de voir la population locale et comprendre l’histoire de l’île. Au début du XIXe siècle la ville est devenue le centre de l’Empire omanais. Ici existait un commerce florissant d’esclaves, qui ont été transportés de Zanzibar en Arabie et en Asie entière. Dans la ville historique de Zanzibar, vous pouvez voir les vieilles maisons, où les esclaves étaient gardés avant d’être envoyés en Arabie.

Sur l’île il y a un parc national, le Parc National de Jozani Chwaka Bay. Ce parc, situé au centre-sud de l’île, couvre 50 kilomètres carrés et comprend la forêt Jozani à l’intérieur et la lagune de Chwaka Bay. Le parc protège une zone de forêt, où vivent des animaux tels que des singes (colobes et vervets), des antilopes, des perroquets et autres espèces d’oiseaux. Une partie du parc se trouve le long de la côte, où il y a une forêt de mangrove.

Le climat à Zanzibar.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages