Accueil / Amérique du Sud / Chili / Île de Pâques: le Moaï de l’île de Pâques
Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini
Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Île de Pâques: le Moaï de l’île de Pâques

L’île de Pâques se connecte immédiatement à un mot: MOAIS. Les Moais sont des figures humaines sculptées dans la roche volcanique, œuvres uniques de l’île de Pâques. Selon les études les plus récentes le peuple Rapa Nui a sculpté ces statues entre 1250 et 1500. Au cours de cette période la civilisation Rapa Nui a sculpté environ 900 statues énormes, qui sont encore aujourd’hui en grande partie dispersées sur cette petite île isolée. Pourquoi et comment ils l’ont fait reste un mystère. La seule certitude est que les moaïs représentaient les ancêtres et qu’ils devaient protéger les villages et leurs habitants.

Pour approfondir le mystère, qu’à l’arrivée des premiers Européens, toutes les statues étaient encore debout, mais quelques années plus tard elles avaient été toutes démolies. Les théories, qui tentent d’expliquer, ce qui s’est passé sont abondantes: Affrontements entre différentes factions, changements de culte, catastrophes écologiques, épidémies apportées par les Européens. Ce qui est certain, c’est que la plupart des moaïs sont toujours sur l’île et contribue à rendre ce petit point de terre sombre, entouré par l’océan Pacifique unique et fascinant.

Ahu Tongariki, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Tongariki, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Certains des moais ont été restaurés et repositionnés sur leurs plates-formes d’origine. La plate-forme la plus impressionnante (Ahu) est l’Ahu Tongariki, composé de quinze moais. L’un des moais de cette plate-forme pèse 86 tonnes et est le plus lourd des moais jamais construit sur l’île. Cette plate-forme est située près des pentes sud du volcan Poike à une courte distance de la carrière moai du volcan Rano Raraku.

Ahu Tongariki, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Tongariki, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Une autre particularité est que toutes les plates-formes de moais font face à l’intérieur de l’île. Il existe une exception: La plate-forme d’Ahu Akivi, dont les moais font face à la mer. Il semble que cela soit simplement dû à l’emplacement du village.

Ahu Akivi, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Akivi, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Un autre groupe de moais très photogéniques est situé en face de la magnifique plage d’Anakena, la seule de l’île. Anakena a deux Ahus: Ahu-Ature avec un seul moai et l’Ahu Nao-Nao qui en a sept, dont deux ne sont pas complets.

Ahu Nau Nau, Anakena, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Nau Nau, Anakena, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

L’endroit le plus spectaculaire et fascinant est la grande carrière de moais, qui occupe les pentes du volcan Rano Raraku, ainsi que l’intérieur de son cratère. On y trouve 400 moais abandonnés par leurs constructeurs. Certains sont terminés, d’autres sont esquissés dans le roc. Voici un moai incomplet, qui, s’il avait été achevé, aurait dépassé les 21 mètres de hauteur.

Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le cratère du Rano Raraku, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le long des côtes de l’île il y a des dizaines de plates-formes, où les moais restent renversés comme les anciens habitants de l’île les avaient laissés. Au départ elles ressemblent à des masses de pierres volcaniques, mais un examen plus approfondi permet de découvrir les vestiges de cette civilisation spectaculaire. Distinguez les corps des statues, juste au-delà des têtes et des chapeaux de ces fascinantes œuvres de pierre.

Ahu Akahanga, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Akahanga, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Non loin du village de Hanga Roa se trouve la carrière de pierre (Puna Pau), où ont été sculptés les chapeaux des moais (pukao). Également dispersés sur la colline volcanique il y a de nombreux chapeaux rouges en pierre volcanique, abandonnés par leurs constructeurs.

Puna Pau, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Puna Pau, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Quelques beaux groupes de moais, d’où vous pourrez admirer de magnifiques couchers de soleil, sont situés le long de la côte en face de Hanga Roa, le seul village de l’île.

Texte français corrigé par Dietrich Köster

Ahu Tahai, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Ahu Tahai, Île de Pâques, Chili. Auteur et Copyright Marco Ramerini

banner