Accueil / Asie / Corée du Sud / La Corée du Sud: une belle nature et des sanctuaires bouddhistes
Séoul, Corée du Sud. Author Leeyan Kym N. Fontano. Licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike
Séoul, Corée du Sud. Author Leeyan Kym N. Fontano

La Corée du Sud: une belle nature et des sanctuaires bouddhistes

La Corée du Sud (Taehanmin-Guk/République de Corée) est une république présidentielle en Extrême-Orient, située dans la partie sud de la péninsule coréenne. Le pays est bordé à l’est par la mer du Japon, à l’ouest par la mer Jaune et exposé au sud sur le détroit de Corée et bordé au nord par la Corée du Nord (République populaire démocratique de Corée. La capitale est Séoul. Les autres grandes villes sont Pusan​​, Taegu (ou Daegu), Inch’ŏn, Kwangju et Taejon.

De nombreuses îles font partie de la Corée du Sud. Elles sont situées le long des côtes ouest et sud, dont la plus importante est l’île de Jeju-do avec 1.845 km², une île haute volcanique, située au détroit entre la Corée et le Japon. Le volcan de l’île, le Halla-san avec 1.950 mètres, est la plus haute montagne de la Corée du Sud.

Le pays est essentiellement montagneux, traversé par trois chaînes. Le long de la côte existent les montagnes de Taebaek, une extension sud de la chaîne de la Corée du Nord. Dans la partie centrale du pays est la chaîne de montagnes Sobaek avec le mont Seoraksan de1.708 mètres, tandis qu’à l’extrémité sud s’élève la chaîne de ll’Jirisan avec le mont Cheonhwangbong de 1.915 mètres.

Carte de la Corée du Sud

Carte de la Corée du Sud

La Corée du Sud a des zones planes le long de la côte ouest et dans les vallées fluviales. Les zones plates les plus importantes sont la vallée de la rivière Han, où se trouve Séoul, la plaine côtière de Byeongtaek au sud-ouest de la capitale, les plaines des rivières Geum et Nakdong et les plaines Yeongsan et Honam au sud-ouest. La rivière Nakdong avec une longueur de 521 km est la plus longue du pays.

La Corée du Sud possède l’une des économies les plus prospères de l’Extrême-Orient. La base de l’économie de la Corée du Sud est le secteur industriel. L’industrie sud-coréenne est la quatrième la plus importante en Asie après les économies japonaise, chinoise et indienne. Les industries alimentaire, mécanique (automobile), électronique, chimique, pétrochimique, textile, de la sidérurgie et de la construction navale sont bien développées.

L’agriculture (le riz, l’orge, le soja, le maïs, le millet, le blé, le soja, les pommes de terre, le tabac, le coton et le ginseng), la sylviculture, l’élevage de bovins et de porcs et la magnanerie sont également développés. La pêche possède une grande importance. Les ressources minérales sont le charbon, le nickel, le graphite, le tungstène, l’or, l’argent et les minerais de fer et de cuivre.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

  • Superficie: 99.237 km² – terres cultivées 21%, prairies et pâturages 1%, forêts 65%, terres non cultivées et improductives 13%
  • Population: 49.268.000 en 2007
  • Capitale: Séoul.
  • Langue officielle: La langue officielle est le coréen.
  • Religion: chrétienne 30% dont 19% protestants et 11% catholiques, bouddhistes 23%, confucéens 1%
  • Monnaie: Won (KRW)
  • Fuseau horaire: UTC+9
banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages