Accueil / Europe / Croatie / Dubrovnik: la belle Raguse en Dalmatie
Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur László Szalai. No Copyright..
Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur László Szalai

Dubrovnik: la belle Raguse en Dalmatie

Le long de la côte de la Dalmatie dans sa partie sud, pas loin du Montenégro, se trouve le joyau de la Croatie: La ville de Raguse/Ragusa, appelée en croate Dubrovnik.

La ville a un beau centre historique, qui est restée pratiquement inchangée au cours des siècles et est complètement entourée par de beaux murs de l’époque médiévale. La vieille ville entière de Dubrovnik fait partie du patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1979.

La ville de Raguse a été fondée après la chute de l’Empire romain pour se protéger contre les barbares. Les habitants de la ville romaine de Epidaurum, Cavtat aujourd’hui, ont trouvé refuge au septième siècle sur une île, située à quelques mètres de la rive et ont commencé à construire des maisons et des palissades de défense.

A partir de ce village, qui nitialement se mit sous la protection de Byzance, s’est développé au cours des siècles suivants une république maritime importante sur le modèle des autres républiques maritimes italiennes, qu’étaient Pise/Pisa, Venise/Venezia, Gênes/Genova et Amalfi.

Après la quatrième croisade de 1204 Raguse était contrôlée par Venise et est restée possession vénitienne jusqu’à 1358, lorsque à la suite de la paix de Zadar/Zara la ville a réussi à échapper au contrôle de Venise et de devenir de facto indépendante.

Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur László Szalai. No Copyright.

Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur László Szalai

L’ancienne république maritime de Raguse/Ragusa était le rival de Venise dans le commerce entre l’Orient et l’Occident, devenant ainsi le principal port commercial du sud de l’Adriatique. Au cours de cette période de l’histoire de la ville furent construits des murs solides, qui conservent jusqu’à nos jours l’apparence du XIIe siècle.

La République de Raguse à l’apogée des siècles XV et XVI contrôlait la côte dalmate de l’entrée de la baie de Kotor/Cattaro à Ston/Stagno, en plus toute la péninsule de Peljesac/Sabbioncello et les îles Elaphites, Mljet et Lastovo. Ragusa commerçait avec l’Egypte, l’Asie mineure, les pays riverains da la mer Noire, la Grèce, la Sicile, la Toscane et la Provence. La République de Raguse/Ragusa a été supprimée en 1808 pendant l’occupation napoléonienne.

Raguse/Dubrovnik/Ragusa est la plus belle ville de Croatie, connue sous le surnom “Perle de l’Adriatique”, est célèbre pour ses murs médiévaux, qui l’entourent encore aujourd’hui pour 2 km.

Ses murs sont parmi les exemples les plus beaux et les mieux conservés de fortification médiévale sur les côtes de la Méditerranée. Il y a des forteresses, des tours, des bastions, qui forment un système de défense, qui entoure le centre historique de la ville.

La ville mérite une visite après avoir passé la porte Pile. On remarque la grande fontaine d’Onofrio du XVe siècle et le monastère des Franciscains. Sauf, si vous voulez monter immédiatement sur les murs de la ville, il est préférable de continuer le long de la rue principale, le Stradun, qui traverse la ville jusqu’à la place Luza.

Sur la place Luza il y a les bâtiments les plus importants de Dubrovnik: Le palais Sponza, la Loggia, le Palais de la Gran Guardia et l’église de Saint Blaise (Sv. Vlaho).

D’ici vous pouvez rejoindre le Palais des Recteurs, le siège de la République de Raguse, qui abrite aujourd’hui un musée intéressant, consacré à l’histoire de la ville. Tout près se trouve la cathédrale baroque de l’Assomption (Velika Gospa) du XVIIe siècle.

Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur gari.baldi. Licensed under Creative Commons Attribution

Dubrovnik (Raguse), Dalmatie, Croatie. Auteur gari.baldi

Continuant on arrive à la place Luza à l’autre porte monumentale de la ville: La porte Ploče. Nous arrivons au monastère des Dominicains, construit au XIVe siècle, qui contient un très beau cloître gothique et un musée d’art intéressant. Également d’intérêt sont les visites du vieux port, du bâtiment de la Rupe, une ancienne grange, de l’église baroque de Saint-Ignace, du Musée Maritime et de l’Aquarium, ce dernier situé à l’intérieur du Fort Saint-Jean. –

La promenade le long des murs de Raguse (Dubrovnik) est l’une des choses à ne pas manquer lors d’une visite de la ville. Du haut des murs vous pouvez admirer la vue fantastique et complète de la belle architecture de la cité médiévale et le paysage incomparable du port et de la côte.

Le long du côté de la mer l’épaisseur des murs varie entre 2 et 3 mètres, tandis que du côté de la terre l’épaisseur des murs varie entre 4 et 6 mètres et de ce côté de la terre la ville est aussi protégée par une double paroi, en certains endroits plus de 25 mètres de haut, ce qui donne une idée d’où venaient les dangers pour la ville.

Le long du périmètre défensif il y a 15 tours et les murs sont également protégés par trois forts: Le fort de Saint-Jean (Sveti Ivan) donnant sur le port, le Revelin, qui défend la porte Ploče, et le fort de Saint-Laurent (Lovrijenac), qui contrôle la partie occidentale.

Dubrovnik – Raguse climat.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages