Accueil / Europe / Albanie / Tirana: La capitale et la plus grande ville de l’Albanie

Tirana: La capitale et la plus grande ville de l’Albanie

Tirana est la capitale de l’Albanie. La ville est située à 110 mètres au dessus du niveau de la mer le long de la vallée de la rivière Ishem entre le mont Dajti à l’est, les collines de Krraba Sauk au sud, ceux de Vaqarr et Yzberisht à l’ouest et les collines Kamza au nord. Tirana est la plus grande ville de l’Albanie avec 800.000 habitants. Sa population représente plus de 30% de la population totale du pays. Tirana est aussi le centre principal politique, commercial, industriel (textile, alimentaire, ciment, mécanique, chimique et chaussures) et de la culture de l’Albanie.

La zone de Tirana a été habitée depuis la préhistoire. Au Moyen Age Tirana n’était qu’un petit village insignifiant. Les Byzantins y ont construit une forteresse connue sous le nom de forteresse de Justinien (Kalaja e Justinianit) et le château de Tirana (Kalaja e Tiranës), dont les restes sont encore visibles au centre-ville. La ville de Tirana n’a été fondée qu’au XVIIe siècle par les Turcs et n’a été d’abord que le site d’une petite garnison militaire. Pendant les années suivantes une mosquée, une boulangerie et un bain turc ont été construits. A partir de ce premier petit groupe d’édifices la ville s’est développée à cause de sa localisation centrale et de son climat sain. La ville est devenue la capitale du royaume d’Albanie en 1920. De nos jours Tirana a une apparence moderne et est une ville en constante transformation.

Parlement albanais, Tirana, Albanie. Auteur Kris Hodaj. No Copyright

Parlement albanais, Tirana, Albanie. Auteur Kris Hodaj

Tirana conserve un centre historique, qui préserve l’apparence ottomane avec des mosquées et des bazars. La soi-disant nouvelle ville a été construite depuis le XXe siècle et se caractérise par des grandes et longues avenues. Cette partie de la ville a été marquée par le plan de la période, où l’Albanie a été occupée par l’Italie possédant des caractéristiques architecturales typiques du régime fasciste. Les années du communisme ont conduit à la construction d’immenses bâtiments de style soviétique, qui conserve le pire du point de vue architectural de la ville.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner