Accueil / Afrique / Namibie / Namib Rand: Une réserve naturelle privée

Namib Rand: Une réserve naturelle privée

La réserve naturelle de Namib Rand, située au centre-sud de la Namibie entre Sesriem et Helmeringhausen, couvre une superficie de 172.200 hectares et est probablement la plus grande réserve naturelle privée d’Afrique australe.

La réserve borde pour près de 100 km le long de la partie ouest du Parc National Namib-Naukluft (Namib-Naukluft National Park), tandis qu’à l’est se trouve la chaîne de montagnes du Nubib (Nubibberge), qui atteint près de 2.000 mètres d’altitude.

La zone occupée par la réserve est particulièrement impressionnante et riche par une grande variété de paysages désertiques et semi-désertiques spectaculaires. Il y a des étendues d’herbe caractéristiques de la savane, des vastes étendues de gravier et de sable, des dunes de sable, des inselberge et des montagnes.

La route C27 traverse la réserve du nord au sud et vous permet d’admirer ce paysage fascinant.

Namib Rand, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini.

Namib Rand, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini.

La réserve Namib Rand a été créé en 1992 pour protéger et préserver l’écosystème et les animaux de la région: Le pré-Namib est une région riche en faune et flore et très importante pour préserver la bio-diversité et faciliter les migrations saisonnières d’animaux.

Grâce à l’élimination de tous les types de barrières et au faible impact du tourisme, mais aussi par la source d’autofinancement, la réserve est devenue un sanctuaire de la faune et un modèle pour la conservation et la gestion d’un espace privé en Afrique.

Parmi les mammifères présents dans le Namib Rand on trouve de nombreux oryx (Oryx gazelle ou gemsbok) et des gazelles (Antidorcas marsupialis ou springbok). Parmi les autres espèces on trouve le kudu, le zèbre de Hartman et de Burchell, la girafe, le bubale (hartebeest), quelques petites antilopes comme l’oréotrague/klipspringer et le Raphicerus campestris/steenbok et les babouins. Les prédateurs comprennent les léopards, les hyènes, les chacals, diverses espèces de renards, les chats sauvages d’Afrique et le caracal. Il y a aussi de nombreux reptiles et oiseaux. La variété des plantes désertiques et semi-désertiques est assez riche.

Texte français corrigé par Dietrich Köster

banner