Accueil / Amérique centrale et Caraïbes / Honduras / Roatán: Un ancien repaire de pirates, aujourd’hui une destination touristique populaire
Westbay, Roatán, Honduras. Auteur Westbrowncanada. Licensed under the Creative Commons Attribution
Westbay, Roatán, Honduras. Auteur Westbrowncanada.

Roatán: Un ancien repaire de pirates, aujourd’hui une destination touristique populaire

L’île de Roatán est la plus grande de l’archipel des Islas de la Bahía, située à 50 km au nord de la côte caraïbe de Honduras. Roatán est situé entre les îles d’Útila et Guanaja. La forme de l’île est étroite et allongée. Elle mesure plus de 75 km de longueur et a au plus une largeur de 8 km.

Une fois les îles étaient un repaire de pirates entre le XVIe et le XVIIe siècle. Les pirates anglais, français et néerlandais établissaient des colonies dans l’archipel des Islas de la Bahía. Au XVIIIe siècle et jusqu’en 1861 Roatán et d’autres îles de la baie étaient une colonie britannique. La population de Roatán est composée de personnes de couleur et est de descendance mixte anglaise et métissée avec un petit nombre de personnes d’origine autochtone. La langue officielle est l’espagnol, mais la plupart de la population est multilingue et parle une variété de langue anglaise des Caraïbes, qu’on appelle créole.

Coxen Hole est la plus grande ville de l’île. La ville porte le nom du pirate John Coxen. C’est un port, où amarrent les bateaux de croisière et est populairement connu comme “El pueblo”. La ville a été fondée en 1835, quand de nombreuses familles se sont déplacés à Roatán arrivant des îles Caïman. Dans cette ville existe une influence palpable de la culture afro-antillaise. La ville de French Harbour est le principal port des bateau de pêche de l’île. Son port pittoresque avec des bateaux de pêche ancrés méritent une visite. Le village de pêche d’Oak Ridge est considéré comme une sorte de petite Venise des Caraïbes. Il se compose de maisons colorées sur pilotis et est entouré par la mer et les mangroves. Dans ce domaine vous pouvez explorer les soi-disant “forêts salées”, une région caractérisée par les mangroves côtières.

Roatan, Honduras. Author Jim Bahn. Licensed under Creative Commons Attribution

Roatan, Honduras. Auteur Jim Bahn

Roatán est desservi par un aéroport international (Aeropuerto Internacional Juan Manuel Gálvez), situé le long de la mer à quelques kilomètres à l’est de Coxen Hole. L’aéroport de Roatán a des liaisons aériennes avec des endroits divers d’Honduras et avec certaines villes des États-Unis et du Canada. L’île dispose également d’un service de bac, qui relie l’île de Roatán à Brick Bay à 15 minutes de Coxen Hole avec La Ceiba. Le temps pour la traversée varie entre 1 heure à 1 heure et demie.

Roatán est maintenant une île célèbre parmi les touristes pour le soleil, la végétation tropicale et la mer des Caraïbes. Roatán est l’un des sites touristiques les plus visités de Honduras. Le tourisme est le moteur de l’île. L’île est devenue surtout une destination populaire pour les bateaux de croisière navigant dans les Caraïbes. La partie de la côte entre West End et West Bay, située à l’extrémité ouest de l’île, est la zone la plus touristique de Roatán. Voici les plus belles plages de sable blanc et de l’eau claire, idéales pour la baignade et la plongée en apnée (snorkeling).

Antony’s Key Resort est la maison de l’Instituto de Ciencias Marinas de Roatán, un institut scientifique dédié à l’étude des récifs coralliens et à la vie sous-marine de la zone côtière de Honduras. L’institut a aussi un petit musée de la marine et le «Dolphin Discovery Camp», où le comportement des dauphins est étudié. Près de Sandy Bay il y a le jardin botanique Carambole (Carambola Botanical Gardens), où vous pouvez voir en prenant une promenade toutes les variétés de plantes de l’île. Les amoureux des animaux peuvent faire un voyage dans la Mayan Jungle Canopy. Ici vous pouvez voir des singes capucins, des perroquets et des cerfs. A French Cay existe l’Arch’s Iguana Farm, un parc dédié aux iguanes.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages