Accueil / Amérique centrale et Caraïbes / Honduras / Les attractions touristiques du Honduras: Quoi y voir?

Les attractions touristiques du Honduras: Quoi y voir?

Le Honduras est aujourd’hui connu par les touristes pour certaines destinations insulaires le long de la côte des Caraïbes, en particulier les îles de l’archipel de la Bahia (Islas de la Bahía), où se trouve l’île de Roatán avec des plages de sable blanc et fin et un paradis pour les plongeurs.

Une autre destination pour les amateurs de plongée sous-marine sont les Cayos Cochinos, deux petites îles et quelques îlots de corail avec un magnifique récif de corail, situés entre la côte du Honduras et Roatán.

Le Honduras n’est pas seulement la mer. Le reste du pays a un magnifique paysage montagneux, une ville coloniale de valeur comme la capitale Tegucigalpa avec une belle cathédrale et des églises, et la ville de Comayagua, qui à l’époque coloniale était la ville la plus importante de la région, et des forteresses comme San Fernando de Omoa/Fortaleza de San Fernando de Omoa.

Roatan, Honduras. Author Jim Bahn. Licensed under Creative Commons Attribution

Roatan, Honduras. Author Jim Bahn

Le territoire du pays est protégé par 18 parcs nationaux. La Réserve du Rio Plátano est une réserve de biosphère de l’ONUESC et un patrimoine mondial de l’humanité. En territoire hondurien il y a des chutes d’eau comme celles de Pulhapanzak (Cataratas de Pulhapanzak) et des grottes comme celles de Talgua (Cuevas de Talgua).

Du point de vue archéologique la plus importante attraction du Honduras sont les ruines de la cité maya de Copan, situées près de la frontière avec le Guatemala. La ville est célèbre pour son centre cérémoniel et pour ses stèles. Copan fait partie du patrimoine mondial de l’humanité de l’ONUESC. Copán était une des villes les plus importantes de la région maya en ce qui concerne l’étude de l’astronomie et des calendriers lunaires et solaires.

Le Honduras a deux sites, qui font partie de la liste du patrimoine de l’humanité de l’ONUESC : Le site maya de Copán (1980) et la Réserve Naturelle de la Biosphère du Rio Plátano (1982).

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner