Accueil / Antarctique / La Péninsule Antarctique: La côte Danco
Danco Coast, Antarctique. Auteur et Copyright Marco Ramerini
Danco Coast, Antarctique. Auteur et Copyright Marco Ramerini

La Péninsule Antarctique: La côte Danco

La côte Danco est la partie nord-ouest de la Péninsule Antarctique, située entre 64° et 65° sud. Cette partie de la côte de l’Antarctique, qui fait partie de la Terre de Graham (Graham Land), est limitée au nord par le Cap Sterneck et au sud par le Cap Renard. Le détroit de Gerlache sépare la côte Danco de l’archipel Palmer. Derrière la côte Danco monte la chaîne de montagnes d’Antarctandes (Antartandes), qui est l’épine dorsale de la Péninsule Antarctique et la poursuite des Andes dans l’Antarctique.

Cette zone de l’Antarctique a été explorée pour la première fois entre 1897 et 1899 par l’expédition antarctique belge, dirigée par Adrien de Gerlache et qui comprenait des explorateurs venant non seulement de la Belgique, mais aussi de la Norvège, la Russie, la Pologne, la Roumanie, les États-Unis et d’autres nations. Le nom de cette partie de la côte a été donnée en l’honneur du lieutenant Emile Danco, membre de l’expédition antarctique belge, qui est décédé dans ce domaine en juin 1898.

Paradise Harbor, Antarctique. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Paradise Harbor, Antarctique. Auteur et Copyright Marco Ramerini

La côte Danco est une côte riche en péninsules, criques et baies et fait face à de nombreuses îles: Parmi eux l’île Bryde, l’île Lemaire, l’île Danco, l’île Rongé, l’île Nansen, l’île Cuverville et l’île Murray. Dans cette partie de la côte se trouvent Paradise Harbour – également connu sous le nom de Paradise Bay – et Neko Harbor, les deux seuls ports d’escale naturels utilisés par les navires de croisière sur le continent antarctique. Dans cette partie de la Péninsule Antarctique la côte est spectaculaire, dominée par des hautes montagnes, qui dépassent deux mille mètres de haut. Il y a des criques vastes et déchiquetées avec des îles et des icebergs.

Le long de la côte Danco existe une base scientifique chilienne (Base Presidente Gabriel González Videla) et une base argentine (Base Antártica Brown, Base Antártica Primavera) encore utilisées, tandis qu’autres ne sont plus utilisées. Cette partie du territoire de l’Antarctique est revendiquée à la fois par le Chili, l’Argentine et le Royaume-Uni.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages