Accueil / Afrique / Afrique du Sud / Itinéraire de voyage en Namibie: Le désert du Namib et le canyon de la Fish River

Itinéraire de voyage en Namibie: Le désert du Namib et le canyon de la Fish River

ORGANISATION

L’itinéraire du voyage a été conçu et préparé plusieurs mois avant le départ. Étant notre première expérience en Afrique australe, nous avons décidé de voyager en toute tranquillité en nous confiant à un guide local spécialisé en safaris photographiques. Pour l’organisation, la réservation et les conseils j’ai fait tout par l’internet en me confiant à M. Erich Weilbächer, propriétaire de E. Safari & Tours, Windhoek, Namibie. Erich m’a été présenté par un ami, qui séjourna en Namibie. Le professionnalisme d’Erich et sa passion pour la nature de son pays et pour son travail sont les meilleurs, que vous puissiez attendre d’un voyage inoubliable.

Véhicule utilisé en Namibie et en Afrique du Sud jusqu’à Augrabies: Toyota Land Cruiser 4×4, équipé de réservoir supplémentaire, 2 roues de secours, réservoir d’eau, équipement de premiers soins et un réfrigérateur. Guide: Erich Weilbächer (E. Safari & Tours).

Véhicule utilisé en Afrique du Sud à partir d’Augrabies: Volkswagen van. Guide: Sabine Rahn (Mosaïque Tours et Services).

Organisation de l’itinéraire entier réalisée par Erich Weilbächer de E. Safari & Tours, Windhoek, Namibie.

ITINERAIRE

  • 8 août Vol Paris-Johannesbourg-Windhoek
  • 9 août WINDHOEK (40 km) Arrivée à Windhoek au matin. “City Tour”. Nuit à: Klein-Windhoek Guesthouse
  • 10 août WINDHOEK-SPREETSHOOGTE PASS-SESRIEM-DESERT HOMESTEAD (310 km) Khomas-Hochland, Spreetshoogte Pass, Naukluft Mountain, Sesriem Canyon. Nuit à: Desert Homestead
  • 11 août DESERT HOMESTEAD-SOSSUSVLEI-NAMIB RAND-AUS (340 km) Sossusvlei, Dune 45, Namib Rand, Tirasberge, Aus. Nuit à: Klein Aus Vista
  • 12 août AUS-KOLMANNSKUPPE-LÜDERITZBUCHT-AUS (250 km) Aus, Kolmannskuppe, Lüderitzbucht, Diaz Point, Garub (cavalli selvaggi), Aus. Nuit à: Klein-Aus Vista
  • 13 août AUS-FISH RIVER CANYON (290 km) Aus, Gondwana Cañon Park, Fish River Canñon. Nuit à: Canyon Roadhouse
  • 14 août FISH RIVER CANYON-KEETMANSHOOP-KGALAGADI TRANSFRONTIER PARK (440km) Fish River Canñon, Naute Dam, Ketmanshoop, Quiver Tree Forest, Giants Playground, Aroab, entrée en Afrique du Sud à Rietfontein, Kgalagadi Transfrontier Park. Nuit à: Bungalow à 30 km après l’entrée du Parc.
  • 15 août KGALAGADI TRANSFRONTIER PARK (150 km) Exploration du Parc le long des lits des rivières sèches Auob jusqu’à Auchterlonie et Nossob jusqu’à Melkvlei. Traversée entre Melkvlei et Auchterlonie. Route 4×4 entre Leeuwdril et Houmoed. Nuit à: Twee Rivieren Resort Bungalow
  • 16 août KGALAGADI TRANSFRONTIER PARK (340 km) Exploration à l’intérieur du Parc le long des lits des rivières sèches Auob (jusqu’à Mata Mata) et Nossob (jusqu’à Dirkbaardskolk). Traversée entre Urikaruus et Dirkbaardskolk. Nuit à: Twee Rivieren Resort Bungalow
  • 17 août KGALAGADI TRANSFRONTIER PARK-AUGRABIES PARK (350 km) Kgalagadi Trasfrontier Park, courte route vers Leeuwdril. Upington. Chutes d’Augrabies. Nuit à: Augrabies Park Bungalow
  • 18 août AUGRABIES PARK (50 km) Excursion à l’intérieur du Parc pour admirer le paysage des gorges de la rivière Orange. Nuit à: Augrabies Park Bungalow
  • 19 août AUGRABIES-NAMAQUA PARK-KAMIESKROON (450 km) Augrabies, Springbok, Namaqua Park, Kamieskroon. Nuit à: Kamieskroon Guesthouse
  • 20 août KAMIESKROON-CEDERBERG (380 km) Kamieskroon, Clanwilliam, Cederberg. Nuit à: Mount Cedar Lodge
  • 21 août CEDERBERG (10 km) Promenades dans la nature du Cederberg. Nuit à: Mount Cedar Lodge
  • 22 août CEDERBERG-WEST COAST PARK-YZERFONTEIN (300 km) Cederberg, West Coast Park, Postberg Section, Yzerfontein. Nuit à: Yzerfontein Harbour View
  • 23 août YZERFONTEIN-STELLENBOSCH (170 km) Yzerfontein, Paarl, Franschhoek, Boschendal Estate, Stellenbosch. Nuit à: Stellenbosch Eendragt Hotel
  • 24 août STELLENBOSCH-DE HOOP NATURE RESERVE-ARNISTON (250 km) Stellenbosch, De Hoop Nature Reserve, Arniston. Nuit à: Arniston Hotel
  • 25 août ARNISTON-HERMANUS (220 km) Arniston, Cape Agulhas, Hermanus. Nuit à: Mitchell Street Guesthouse
  • 26 août HERMANUS-LE CAP (130 km) Hermanus, False Bay, Gordon Bay, Le Cap. Table Mountain. Nuit à: Panorama Guesthouse
  • 27 août LE CAP (150 km), Groot Costantia, Muizenberg, Boulders Beach, Cape Point, Cap de Bonne-Espérance. Nuit à: Panorama Guesthouse
  • 28 août LE CAP (20 km) Fort Orange, Company Gardens, Bo-Kaap, Kirstenbosch Garden. Nuit à: Panorama Guesthouse
  • 29 août LE CAP (80 km) Hout Bay, Chapman’s Peak Drive, Waterfront. Vol Le Cap-Amsterdam
  • 30 août Vol Amsterdam-Paris Fin du voyage.

CARNET DE VOYAGE EN NAMIBIE

8 août. Météo: ensoleillé
PARIS-JOHANNESBOURG-WINDHOEK

Enfin nous partons pour l’Afrique australe! Notre vol vers la Namibie a commencé à 19h40 avec la compagnie aérienne d’Air France à destination de Johannesbourg.

9 août. Météo: ensoleillé
WINDHOEK (40 km)

Nous arrivons en Afrique du Sud à 06h00 du matin où nous attendons un autre avion: Cette fois d’Air Namibia pour finalement arriver à Windhoek, la capitale de la Namibie.

Le fort allemande d'Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le fort allemande d’Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

A 08h30 nous arrivons à la destination à l’heure. Nous récupérons les bagages en moins de dix minutes d’une manière trop vite, car notre guide ne fait même pas l’ombre. Nous restons un peu déconcertés au point que certains Namibiens nous avertissent et nous conseillent d’appeler notre compagnon par l’intermédiaire du comptoir d’information.

Au bureau d’information une jolie jeune femme fait une annonce de haut-parleur et après une minute voilà Erich (E. Safari & Tours), un homme d’une cinquantaine d’années, grisonnant, habillé comme un guide, qui se respecte et avec une attitude très cordiale, qui s’excuse pour le retard dû à un camion, qui avait obstrué la chaussée à l’aéroport. Alors nous embarquons dans un minibus Volkswagen en chargeant nos valises et commençons notre aventure.

Nous nous dirigeons vers Windhoek, qui est à 42 kilomètres de l’aéroport et en chemin nous faisons notre première rencontre avec des animaux très méchants: Les babouins/baboons/bobbejane/Paviane. Ils sont insolites et dangereux, comme nous le verrons plus tard, puisqu’ils volent la nourriture directement des mains des gens sans crainte. Ils montent même dans la voiture et cassent tout dans la recherche de nourriture.

Ce qui nous a immédiatement frappé ici en Namibie c’est le ciel si clair et bleu, qui permet de voir des centaines de kilomètres. Nous sommes sur un plateau de 1.650 mètres de haut avec des belles montagnes, qui atteignent presque 2.500 mètres aux alentours de la ville.

Le fort allemande d'Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le fort allemande d’Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Nous arrivons à Klein-Windhoek Guesthouse, un hébergement agréable et confortable, où nous ne resterons qu’une nuit avant de commencer le voyage même. En attendant nous ne voulons pas manquer la visite de la ville et après un petit déjeuner copieux vers 11h30 nous partons avec Buddy, notre chauffeur d’aujourd’hui, pour le tour de Windhoek.

Il est une belle journée et le temps est très agréable: Notre premier arrêt, que nous faisons, est le symbole de la ville: L’église luthérienne de la Christuskirche. La conception et la structure sont assez bizarre, construite en 1907 dans un style colonial allemand. Ensuite nous visitons le fort allemand de l’Alte Feste à proximité, dans lequel il y a un musée polyvalent dédié à l’histoire de l’indépendance de la Namibie, des meubles, des peintures rupestres, des instruments de musique et de la céramique.

Il ne faut pas manquer la visite du Palais du Gouvernement, appelé Tintenpalast et construit entre 1910 et 1913, que nous visitons seulement de l’extérieur. Juste en face il y a un beau jardin vert avec une fontaine et de beaux arbres corail. Très caractéristique est le marché des objets taillés par les Namibiens, qui sont amicaux et pas si insistants dans l’offre de leurs objets. La visite à l’ancienne gare de 1912, toujours en activité, est très intéressant, dont les meubles à l’intérieur vous font revivre l’atmosphère d’il y a un siècle.

Une chose épouvantablement exagérée est le nouveau musée de l’indépendance, un grand bâtiment en construction avec des balustrades en laiton, qui entourent l’ensemble du bâtiment, dans lequel on pouvait voir des statues d’animaux en hauteur naturelle.

Après avoir reposé dans la chambre pendant quelques heures jusqu’à 19h00 nous allons à Joe’s Beerhouse à Windohek, où nous avons un rendez-vous avec un ami pour dîner. L’endroit est caractéristique de la ville, meublé dans un style très spécial avec des objets étranges. Les animaux locaux sont montrés sur les murs. Il y a même une table avec des tabourets de toilette! Le restaurant est réputé pour sa cuisine africaine et nous ne voulons pas manquer un petit avant-goût de tous les types de plats. Il faut goûter le zèbre, le springbok (gazelle), le gemsbok (orice), le crocodile, le kudu, tous les plats, qui nous n’ont pas déçus.

10 Août. Météo: ensoleillé
WINDHOEK-SESRIEM-DESERT HOMESTEAD (310 km)

Desert Homestead, heures 17,40.

Nous nous trouvons sur la véranda de notre chambre avec la vue sur le coucher de soleil africain en mouvement sur les montagnes de Naukluft. Nous avons devant nos yeux une étendue d’herbe jaune, le profil sombre des montagnes et le rouge, rose et violet du ciel seulement avec un silence brisé par la chanson des grillons. C’est notre deuxième nuit en Afrique.

Naukluft Mountains (Naukluftberge), Namib-Naukluft N.P., Namibie. Auteur Marco Ramerini.

Naukluft Mountains (Naukluftberge), Namib-Naukluft N.P., Namibie. Auteur Marco Ramerini.

Ce matin nous faisons un arrêt au centre commercial, où nous changeons quelques Euro en Rand sud-africains. Nous avons préféré de changer en monnaie Rand, car il est aussi valable en Namibie, alors que les dollars namibiens n’ont pas de cours légal en Afrique du Sud.

Nous avons quitté Windhoek à 9 heures du matin et nous sommes pénetrés dans l’Afrique authentique au milieu de paysages couverts de savane avec des acacias et des montagnes arides alternant avec des plateaux recouverts d’herbe jaune.

Après quelques kilomètres de la capitale de Windhoek nous étions forcés de nous arrêter à un point de contrôle par un policier, qui a vérifié les documents de notre voiture et ceux de notre guide. Puis la route est devenue un chemin de terre battue, mais toujours en bon état. Nous avons d’abord procédé le long de la route C26, puis de la D1265 et de la D1261 et nous avons donc pris la D1275, qui s’élève à près de 2.000 mètres au col Spreetshoogte Pass.

Le paysage, que vous voyez du col, nous a surpris à bout de souffle. Il domine la grande pente du désert du Namib et de loin vous voyez la mer de sable du désert et les montagnes avec les ombres provoquées par la position du soleil, qui sont vraiment belles.

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Nous commençons ensuite la descente vers la plaine. Des deux côtés de la route nous avons des vues spectaculaires. En seulement 4 kilomètres nous descendons de près de 1.000 mètres! En chemin nous voyons des autruches et des babouins.

Nous nous arrêtons à Solitaire, où il y a une station d’essence et un bar-restaurant. Ici nous déjeunons avec un bon et abondant strudel aux pommes/Apfelstrudel. Peu de temps après nous apercevons un troupeau de springboks (gazelles). Ils sont vraiment beaux et élégants. Nous longeons les magnifiques montagnes de Naukluft dans un paysage d’une rare beauté. Nous arrivons à Sesriem, où notre guide Eric achète les billets pour le lendemain pour la visite de Sossusvlei.

Nous visitons le Canyon Sesriem, un petit canyon creusé par la rivière Tsauchab, qui va ensuite s’enliser dans le Sossusvlei. La rivière est sec comme dans la plupart des années. Nous pouvions marcher à l’intérieur de la paroi du canyon, où dans les roches sont clairement vues les alternances des périodes sèches et humides au cours des différentes ères géologiques. C’est vraiment une belle journée intéressante!

L’endroit où nous dormons, il s’agit du Desert Homestead, est vraiment agréable. Nous nous trouvons dans un cadre pittoresque. Demain nous nous réveillons très tôt, à 4h45, pour voir les dunes de Sossusvlei peu après l’aube dans l’espoir d’une autre journée splendide!

11 Août. Météo: ensoleillé
DESERT HOMESTEAD-SOSSUSVLEI-AUS (500 km)

Ce matin réveillé à 4h45 et départ pour visiter les dunes de Sossusvlei. Nous arrivons à l’entrée du Parc juste avant l’aube et les portes ne sont pas encore ouvertes. Le Parc est ouvert de l’aube au crépuscule. Nous attendons un moment et nous entrons. Après quelques kilomètres nous voyons les premières dunes rouges et quelques animaux comme les gemsbokke (orici), les autruches et les springbokke (gazelles). Les dunes sont vraiment belles et à l’aube avec le soleil encore bas elles ont des nuances et des contrastes de lumière fabuleuse.

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Nous arrivons à la fin de la route. L’asphaltage fut terminé ces derniers mois et nous marchons sur les derniers kilomètres de la route de terre battue jusqu’à Sossusvlei, le point où les dunes de sable barrent le passage à l’eau, que la rivière Tsauchab peut amener par ici.

En termes de précipitations cette année a été une année vraiment exceptionnelle. L’eau de la rivière a atteint Sossusvlei sans problèmes et même aujourd’hui après plusieurs mois de la saison des pluies des étangs d’eau et des points verts sont présents au milieu du désert rouge. Nous grimpons sur une dune, bien que l’affaire soit assez fatigante, mais la vue offerte est vraiment fantastique. Autour de nous se trouve une mer de dunes rouge-oranges de toutes formes et tailles comme des collines. Puis il y a de petits lacs avec de l’eau entourée d’un vert intense d’arbustes, un scénario surréaliste.

Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Auteur Marco Ramerini

Revenant sur la route goudronnée, nous nous arrêtons à différents endroits et puis nous visiterons la célèbre Dune 45, une immense dune dans un paysage, qui fait rêver tous les photographes. Il y a des arbres secs, qui se trouve sur le fond des vastes dunes de désert rouge-oranges du Namib. Cette année-là grâce aux pluies intenses il y a aussi une couverture d’herbe jaune, qui couvre toute la plaine au-dessous des dunes: Le bleu intense du ciel, le rouge-orange des dunes, le jaune de l’herbe et le contraste des couleurs créent des scénarios superbes. D’un côté de certaines dunes des touffes d’herbe verte ont poussé. Ceci est dû à l’effet de l’humidité provenant de l’océan Atlantique.

Nous partons donc pour Aus après un arrêt à Desert Homestead pour récupérer le petit déjeuner. Nous suivons la route D845. Dans cette zone vous pouvez voir des cercles étranges dans le sol de quelques mètres de diamètre, où l’herbe n’existe pas. Ils semblent dus au magnétisme terrestre. La route C27 pénètre alors la Namib Rand Nature Reserve, la plus grande zone protégée privée d’Afrique. Ici on voit au loin les zèbres de Hartmann, les springbokke, les autruches et les gemsbokke.

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Sossusvlei, Désert du Namib, Namib-Naukluft, Namibie. Auteur Marco Ramerini

Le paysage, que nous traversons est merveilleux, s’agissant du plus beau, que nous avons vu en Namibie conjointement avec ce que nous verrons le même jour le long de la D707: Des montagnes rocheuses sombres et de l’herbe jaune, qui couvre les montagnes et les plaines, la savane avec des arbres clairsemés: C’est un paysage à la manière préhistorique.

Après un arrêt le long de la route pour déjeuner nous sortons de la route D707. Même ici les paysages sont indescriptibles. Parfois apparaissent les dunes rouges du Namib, puis la mer d’herbe jaune, puis une étendue blanche, qui sont les spores de l’herbe, qui ressemble à la neige, enfin les sommets des montagnes Tiras, qui atteignent près de 2.000 mètres, complètent le paysage. En chemin nous admirons également un bel exemple de kokerboom/quiver tree/Köcherbaum. Nous arrivons à Aus, où nous passerons deux nuits au Klein-Aus Vista, un bon endroit avec des chambres belles et spacieuses et avec une vue magnifique sur les couchers de soleil africains.

12 Août. Météo: ensoleillé
AUS-KOLMANSKOP-LUDERITZ-AUS (250 km)

Ce matin, réveil à 6h45, nous voyons l’océan Atlantique et la ville de Lüderitzbucht. Le long de la route le sable du désert apparaît aux couleurs rose/jaune. Après une heure nous arrivons à Kolmannskuppe, une ancienne ville minière, de nos jours plutôt un établissement fantôme du début des années 1900. La ville s’était développée grâce à la découverte de diamants lors d’une période très prospère. Les artistes de théâtre ont été embauchés en Europe pour se produire au théâtre local. Cette petite ville comptait entre 2.000 et 3.000 habitants et disposait d’un hôpital de 250 lits. Ensuite des diamants ont été trouvés plus au sud et Kolmannskuppe fut abandonnée. Aujourd’hui il y a des restes de maisons enterrées et envahies par le sable, un théâtre, les restes d’une ligne de chemin de fer avec des mules de trait servant comme un tramway. La visite était intéressante.

Kolmanskop, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Kolmanskop, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Après encore 10 kilomètres nous atteignons l’océan Atlantique à Lüderitzbucht, le premier établissement allemand en Namibie, une ville vraiment unique, qui semble être catapultée comme une ville d’Allemagne dans le désert avec l’océan Atlantique froid, qui l’entoure.

L’église luthérienne sur la colline est impressionante, Je l’avais vu sur mon livre de géographie, qui m’a fait rêvasser sur Lüderitzbucht. La ville a aussi de belles maisons et des bâtiments publics coloniaux de style allemand et est située dans une magnifique baie. Récemment l’industrie de la pêche a pris un essor grâce à des investissements espagnols. Nous déjeunons à l’hôtel Eagle Nest, situé dans une belle position sur la mer.

Nous essayons donc d’atteindre Diaz Point, où Bartolomeu Diaz débarqua en 1487 et où en mémoire de son débarquement il plaça un padrão, un monument de pierre portant le symbole du Portugal. A cause des pluies la zone est inondée d’eau. Après un premier gué, que nous traversons presque sans problème, mis à part le fait d’avoir laissé une fenêtre ouverte, d’où l’eau est entrée en nous éclaboussant, nous arrivons à quelques centaines de mètres du Diaz Point, mais ici un lac d’eau bloque la route et nous empêche d’atteindre notre destination.

Chevaux sauvages, Aus, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Chevaux sauvages, Aus, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Sur le chemin de retour nous avons admiré plusieurs espèces de plantes et de fleurs cultivées grâce aux pluies étonnantes de cette année. Notre guide nous a dit, qu’il y a plus de 40 ans, que les pluies n’étaient pas si intenses.

A quelques kilomètres d’Aus nous nous arrêtons pour voir les fameux chevaux sauvages. C’est vraiment un bon spectacle d’environ 200 chevaux, qui paissent librement dans une vallée d’herbe jaune. Il semble, que les chevaux ont été laissés ici pendant la Première Guerre mondiale par les troupes allemandes en retraite et qui se sont adaptés au climat semi-désertique inhospitalier.

13 Août. Météo: ensoleillé
AUS-FISH RIVER CANYON (300 km)

Aujourd’hui nous partons d’Aus, où nous avons passé deux journées. Vers 9 heures du matin nous parcourons des étendues immenses et monotones de territoire vallonné avec des montagnes plates à l’horizon, semblables à celles de l’Arizona. Notre destination est le Fish River Canyon. Le long de la route peu avant d’arriver à notre nouvel hébergement Canyon Roadhause, nous avons vu de près 4 zèbres de Hartmann, qui s’arrêtèrent pour un instant pour nous observer et ensuite partirent au galop.

Fish River Canyon, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Fish River Canyon, Namibie. Auteur Marco Ramerini

Vers midi il y a le meilleur moment pour observer le fond du canyon illuminé. Nous sommes arrivés au point de vue au-dessus du canyon. La beauté du paysage nous laisse hors d’haleine. C’est un immense ravin, qui s’est formé en 8 millions d’années grâce à la force tectonique, qui a formé une faille dans le sol et ensuite grâce aux travaux d’excavation de la rivière Fish. La rivière a encore de l’eau et vous pouvez voir clairement le ruban d’eau reflétant les rayons du soleil depuis le belvédère.

Ce canyon est similaire au Grand Canyon en Arizona, mais il a des couleurs différentes. Nous nous arrêtons à un point de vue d’où nous voyons ci-dessous le coude de la rivière, qui coule entre les parois rocheuses du canyon. Grâce aux pluies récentes les parois du canyon sont recouvertes d’herbe jaune. Nous regardons sur l’immensité de ce chef-d’œuvre de la nature de deux points de vue très beaux.

Fish River Canyon, Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Fish River Canyon, Namibie. Auteur Marco Ramerini

Le choix de notre guide Eric pour arriver vers le midi pour voir le canyon entièrement illuminé était tout à fait juste. Nous avons une collation rapide au bord du canyon, puis Eric nous montre la végétation de l’endroit. Nous observons des différentes plantes et fleurs, dont l’euphorbe est très toxique et semblable à un cactus.

Après le déjeuner nous irons à notre prochain hôtel, le Canyon Roadhouse, un très bel endroit avec des voitures anciennes. Après une petite sieste nous repartons à 15h30 vers le canyon. Nous voyons des springboks, des babouins et des autruches et nous arrêtons sur d’autres endroits pittoresques en admirant le changement de la lumière sur les parois du canyon. Nous y restons jusqu’au coucher du soleil. C’était vraiment une expérience passionnante!

14 Août. Météo: ensoleillé
FISH RIVER CANYON-KEETMANSHOOP-AFRIQUE DU SUD (430 km)

Aujourd’hui nous partons à 7h30. Notre prochaine destination est le désert du Kalahari en Afrique du Sud. En chemin nous nous arrêtons au barrage de la rivière Löwen, où on a planté une culture expérimentale de vignes et de dattes. Nous nous arrêtons pour nous approvisionner en denrées alimentaires à Keetmanshoop, une ville fondée en 1860 en tant que mission de la Société missionnaire rhénane pour convertir la population Nama. A Keetmanshoop nous observons la population namibienne se promenant dans les rues. Certains costumes des femmes avec le chapeau caractéristique, attaché à l’avant, sont intéressants.

Kokerboom (Aloe dichotoma), Namibie. Author and Copyright Marco Ramerini

Kokerboom (Aloe dichotoma), Namibie. Auteur Marco Ramerini

A quelques kilomètres nous visitons la Quiver Tree Forest et le Giants Playground, deux attractions naturelles: La première est une forêt de kokerbome/quiver trees/Köcherbäume, la seconde un endroit désolé fait de gros rochers de pierres. qui semblent avoir été mis là par des géants pendant leur jeux.

Nous continuons pour Aroab et arrivons à la frontière avec l’Afrique du Sud à Rietfontein. Nous saluons à contrecoeur la Namibie et nous entrons en Afrique du Sud. La route, que nous parcourons, est en construction. Vous pouvez voir le long de la route des maisons, où vivent les Sans (Bochimans). C’est l’Afrique du Sud à un premier impact, ce qu’est encore à vérifier pendant les prochains jours. Il ressemble à un pays plus sale et tenu pire que la Namibie. Cependant pendant les jours suivants cette impression n’est pas confirmée. C’était probablement seulement la situation dans ce coin perdu du pays.

Ce soir nous devons rester dans la brousse dans une petite maison exclusivement pour nous. Nous faisons une grillade d’agneau et des saucisses cuites. Nous avons dû rester trois nuits au Lodge Twee Rivieren dans le Parc National Kalagadi, parce que ce soir nous n’avons pas trouvé un poste vacant. Nous essayerons demain tôt le matin pour trouver une place dans la lodge pour les deux prochaines nuits, que nous passerons dans le Parc.

Le voyage continue en AFRIQUE DU SUD >>>>

Texte français corrigé par Dietrich Köster

banner