Accueil / Afrique / Namibie / Windhoek: Le fort allemand d’Alte Feste
Le fort allemand d'Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini
Le fort allemand d'Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Windhoek: Le fort allemand d’Alte Feste

Le fort d’Alte Feste a été fondé en 1890 par le commandant allemand Kurt von François, qui a posé la première pierre pour construire le fort le 18 octobre de la même année. Ce bâtiment est donc l’un des plus anciens bâtiments de la ville de Windhoek, la capitale de la Namibie.

Le fort est situé sur une colline surplombant la zone centrale de Windhoek. A l’origine le fort – qui a un plan rectangulaire – mesurait 62 mètres de long et 35 mètres de large. Les quatre tours étaient construites aux angles. Les deux tours du mur oriental mesuraient 9 mètres de haut et les deux tours du mur ouest mesuraient 6 mètres d’hauteur.

Pendant l’ère coloniale allemande le fort d’Alte Feste a été utilisé comme siège des troupes coloniales allemandes (Schutztruppe) jusqu’en 1915 et ensuite par des troupes sud-africaines. En 1935 il est devenu une auberge pour le Windhoek High School. Le bâtiment a été déclaré monument national en 1957.

Le fort allemand d'Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Le fort allemand d’Alte Feste, Windhoek, Namibie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

A partir de 1962 le bâtiment de l’ancien fort allemand abrite le musée historique, un musée polyvalent, qui contient des informations sur l’histoire de la Namibie depuis ses origines avec l’art des San (Bochiman) jusqu’à la période coloniale et l’indépendance. Au musée sont exposés des meubles, des graffitis rupestres, des instruments de musique, des céramiques, des objets de l’époque coloniale, des reliques et des photographies de la lutte pour l’indépendance de la Namibie.

A côté du fort se trouve le monument équestre, appelé Reiterdenkmal, construit en 1912, pour commémorer les soldats allemands et les civils tués lors du soulèvement des populations Nama et Héréro, révoltes, qui ont eu lieu dans les années de 1903 à 1907 et 1908.

Texte français corrigé par Dietrich Köster

banner
Close
GDPR
Les lois de l'UE exigent que nous demandions votre consentement à l'utilisation de cookies. Nous utilisons des cookies pour nous assurer que notre site fonctionne correctement. Certains de nos partenaires publicitaires collectent également des données et utilisent des cookies pour publier des annonces personnalisées.




Abonnez-vous à notre chaîne YOUTUBE: