Accueil / Amérique centrale et Caraïbes / Guatemala / Guatemala: anciennes cités mayas, volcans et centres coloniaux

Guatemala: anciennes cités mayas, volcans et centres coloniaux

Le Guatemala (República de Guatemala/République du Guatemala) est une république présidentielle, situé en Amérique centrale. Le pays est baigné au sud-ouest par l’océan Pacifique et à l’est par la mer des Caraïbes et bordé au nord et à l’ouest par le Mexique, au nord-est par le Belize, à l’est par le Honduras et au sud-est par El Salvador.

Le territoire guatémaltèque est formé en grande partie par des montagnes, qui pour la plupart sont des reliefs volcaniques. Environ 60% du territoire est montagneux.

Deux chaînes de montagnes traversent le pays d’ouest en est, Les deux chaînes sont séparées par la vallée de la rivière Motagua. La chaîne du sud est la Sierra Madre, la continuaison de la Sierra Madre du Mexique. Ici il y a des impressionnants cônes volcaniques. L’ensemble des 37 volcans du Guatemala appartiennent à cette chaîne. Parmi eux il y a le Tacaná avec 4.093 m, le Santa María avec 3.772 m, l’Atitlán avec 3.537 m, le Fuego avec 3.763 m, l’Agua avec 3.766 m, le Pacaya avec 2.552 m et le volcan Tajumulco, qui avec 4.220 mètres d’altitude est la plus haute montagne du Guatemala et de l’Amérique centrale.

Carte du Guatemala

Carte du Guatemala

La chaîne du nord est formée par les montagnes des Altos Cuchumatanes avec 3.993 m, la Sierra de Chuacús avec 2.651 m et la Sierra de las Minas avec 3.140 m. Au nord des montagnes se trouve le plateau calcaire du Petén, une région plate et riche en forêts. Il s’agit de la continuaison de la péninsule de Yucatan au Mexique.

Les rivières du Guatemala sont généralement de courte longueur, en particulier celles qui coulent vers l’océan Pacifique. Le plus grand fleuve du pays est le Motagua avec une longueur de 400 km, se jetant dans le golfe du Honduras de la mer des Caraïbes. Un autre important fleuve est le Usumacinta, qui marque la frontière avec le Mexique. Le plus grand lac est celle d’Izabal avec 590 km².

L’agriculture est le secteur économique le plus important du Guatemala. On produit du café, des bananes, de la canne à sucre, du riz, des haricots et du maïs. La foresterie et l’élevage de porcs, de moutons et de bovins sont aussi importants. Une certaine importance possède le secteur minier. Il existe des mines de sel, de zinc, de plomb, d’antimoine, de nickel, de tungstène et de pétrole. Les industries les plus développées sont celles liées à la transformation de produits agricoles tels que les sucreries, les brasseries et les usines de transformation du café. Grâce à des attractions comme le Tikal, le lac Atitlan et Antigua le tourisme est remarquable.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

  • Superficie: 108.889 km²: terres arables 17,5%, prairies et pâturages 23,9%, forêt et buissons 53,4%, terres incultes et improductives 5,2%.
  • Population: 13.018.000 (situation en 2007): Amérindiens 55%, Métis (descendants d’Européens et d’Amérindiens) 30%, Européens 15%.
  • Capitale: Ciudad de Guatemala
  • Langue officielle: La langue officielle est l’espagnol. Les Amérindiens parlent des langues mayas. 23 langues amérindiennes sont reconnues, notamment Quiche, Cakchiquel, Kekchi, mam, garifuna et xinca.
  • Religion: Chrétiens 100%: Catholiques 70% et Protestants 30%.
  • Monnaie: Quetzal (GTQ)
  • Fuseau horaire: UTC-6
banner