Accueil / Europe / Italie / Milan: le moteur économique de l’Italie
Duomo, Milan, Italie. Auteur et Copyright Marco Ramerini
Duomo, Milan, Italie. Auteur Marco Ramerini

Milan: le moteur économique de l’Italie

Milan avec 1.350.000 habitants, soit environ 7,4 millions dans la zone métropolitaine, est la capitale industrielle, commerciale et financière d’Italie et est l’un des centres d’affaires et financiers les plus importants du monde.

Fondée par les Celtes Insubres – probablement en 396 avant J.-C. – il a été temporairement occupé par les romains en 222 avant J.-C., puis definitivement annexé en 196 avant J.-C. A l’époque impériale la ville a connu un développement rapide, ce qui fait de Milan une ville très importante et au début du IVe siècle Milan devint le siège de l’empereur. A plusieurs reprises pillé lors des invasions barbares, la ville a perdu son rôle de capitale, d’abord en faveur de Ravenne et puis en faveur de Pavie.

Au XIIe siècle Milan est devenu une commune libre. En 1162 Frédéric Ier Barberousse détruit Milan. En 1311 les Visconti de Milan ont commencé à régner sous le titre de vicaires impériaux et à partir de 1395 comme ducs avec Gian Galeazzo. Aux XIVe et XVe siècles Milan étend sa domination sur la plupart des régions de l’Italie du Nord, à la mer Ligure et aux frontières de la Toscane.

Castello Sforzesco, Milan, Italie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Castello Sforzesco, Milan, Italie. Auteur Marco Ramerini

Après la mort de Filippo Maria Visconti, qui ne laisse pas d’héritiers, la lutte pour la succession a été gagné par Francesco Sforza. Le règne de la famille Sforza continue jusqu’en 1535. Il a été une période de paix et de prospérité économique et culturelle de la ville. En 1540 Milan vient sous la domination espagnole.

En 1713 après la Guerre de Succession d’Espagne la ville passa sous le contrôle de l’Autriche. Au cours de cette période Milan a connu une reprise rapide, aidé par les réformes de Marie-Thérèse d’Autriche, la présence d’un leadership actif et la vitalité de ses centres culturels. Dans la nouvelle Italie unifiée en 1859 Milan devint la capitale économique du pays.

Les transports publics de Milan: Milan possède un système de métro, qui s’étend sur plus de 80 km avec 3 lignes (M1 – rouge, M2 – vert et M3 – jaune). Il y a aussi un service de train léger sur rail, connu sous le nom de “Metro S. Raffaele”, reliant l’Hôpital de San Raffaele à Cascina Gobba, station de métro (M2). Milan dispose également d’un vaste réseau de tramway avec 20 lignes, qui s’étendent sur plus de 286 km. Le système des lignes d’autobus est également importante avec 93 lignes, qui s’étendent sur plus de 1.070 km.

Milan attractions touristiques: que voir à Milan

Galleria Vittorio Emanuele II, Milan, Italie. Auteur et Copyright Marco Ramerini

Galleria Vittorio Emanuele II, Milan, Italie. Auteur Marco Ramerini

Les attractions historiques de la ville se trouvent entre le Castello Sforzesco, Piazza Cairoli, Piazza Cordusio, Piazza Duomo et Piazza San Babila. Le Duomo de style gothique de la fin du XIVe et du XIXe siècle est l’une des plus grandes cathédrales gothiques du monde. L’église possède cinq nefs et un plan en croix et peut recevoir 40.000 personnes.

Sur le côté nord de la Piazza del Duomo il y a la Galleria Vittorio Emanuele II, une galérie couverte avec deux arcs, qui relie la Piazza del Duomo à la Piazza della Scala. Il s’agit d’un des centres commerciaux les plus beaux d’Italie. Le célèbre Teatro alla Scala (La Scala) est l’un des théâtres les plus célèbres du monde.

Le château Sforzesco, construit au XVe siècle, est l’un des plus beaux monuments de Milan. Le château abrite trois musées: Le Musée des Arts appliqués, le musée archéologique et le musée d’histoire (Museo d’Arte Antica del Castello Sforzesco). Dans ce dernier musée se trouve la célèbre Pietà Rondanini, la dernière oeuvre de Michel-Ange et des tableaux de Mantegna, Bellini, Léonard de Vinci et Fra Filippo Lippi.

Le Couvent dominicain et l’église de Santa Maria delle Grazie sont le foyer de l’un des tableaux les plus célèbres de Léonard de Vinci La Cène de Léonard (Ultima Cena, Cenacolo Vinciano), qui est inclus dans le patrimoine mondial de l’ONUESC depuis 1980.

Les autres attractions sont la basilique de Sant’Ambrogio, la basilique paléochrétienne de San Lorenzo, la bibliothèque Ambrosiana et la Pinacoteca Ambrosiana, la Pinacoteca di Brera (Accademia delle Belle Arti di Brera), le Musée national des sciences et de la technologie “Leonardo da Vinci” et la Galérie Municipale d’Art Moderne avec des œuvres de Picasso, Matisse, Renoir, Gauguin et Cézanne.

Milan climat.

Texte français corrigé par Dietrich Köster. 

banner
Close
Suivez-nous sur Facebook
Restez à jour sur Guide Voyages